• Menu
Assurance moto circulation

Remontée de files vs circulation inter-files : quelle différence pour l’assurance moto ?

Dans le monde de la moto, deux termes reviennent souvent : la remontée de files et la circulation inter-files. Ces deux pratiques, bien que similaires en apparence, sont régies par des règles spécifiques et ont des implications différentes en matière d’assurance moto.

Cet article vise à éclaircir ces distinctions pour vous aider à mieux comprendre vos droits et obligations en tant que motard. Que vous soyez un conducteur expérimenté ou un novice sur les routes, cette lecture pourrait s’avérer précieuse pour naviguer en toute sécurité et conformité dans le trafic routier. Alors, prêt à lever le voile sur ces concepts ?

La remontée de files : une pratique illégale et sévèrement punie

Se faufiler entre les voitures à l’arrêt ou roulant au ralenti est une tentation courante pour les motards lors des embouteillages. Cependant, cette manœuvre, appelée « remontée de files » ou « circulation interfiles », est strictement réglementée par le Code de la route.

Enfreindre cette règle peut entraîner un retrait de trois points sur le permis de conduire et une amende de 135 euros. Depuis août 2021 jusqu’à juillet 2024, une expérimentation autorise la circulation interfiles dans certains départements sous certaines conditions.

Circulation assurance moto

La circulation interfiles : une alternative légale sous conditions

Du 1er août 2021 au 31 juillet 2024, la circulation interfiles est permise pour les deux-roues et trois-roues de moins d’un mètre de large dans certaines zones géographiques. Cette expérimentation concerne 21 départements dont l’Île-de-France, les Bouches-du-Rhône, le Rhône, la Gironde, entre autres.

Elle s’applique uniquement sur les routes et autoroutes à quatre voies avec un terre-plein central et une vitesse maximale autorisée de 70 km/h ou plus. La vitesse en interfiles ne doit pas dépasser 50 km/h et être supérieure de 30 km/h maximum à celle des véhicules pris dans les embouteillages.

Lire aussi :  Transformer sa passion en carrière : Quels sont les métiers de la moto ?

Impact d’un accident en interfiles sur l’indemnisation de l’assurance moto

En cas d’accident lors d’une circulation interfiles respectant les règles, le motard n’est pas jugé fautif par son assureur. Il peut donc bénéficier d’une indemnisation sans conséquence sur son bonus-malus.

En revanche, si l’accident survient lors d’une remontée de files non autorisée, le motard est considéré comme responsable du sinistre. Cela peut entraîner une réduction voire une suppression de l’indemnisation et affecter le bonus-malus. Quelle que soit la situation, les passagers d’un deux-roues sont toujours indemnisés.

Copilot est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Avatar photo
Raphaël Benidou