• Menu
Qui perd le plus avec la réduction du bonus écologique en 2024

Qui perd le plus avec la réduction du bonus écologique en 2024 ?

La réduction du bonus écologique en 2024 est une réalité qui suscite de nombreuses interrogations. Qui seront les principaux perdants de cette mesure ? Comment anticiper et s’adapter à ce changement majeur ? Cet article se propose d’éclairer ces questions cruciales.

Nous analyserons les impacts potentiels de cette décision sur différents acteurs : particuliers, professionnels, constructeurs automobiles… Une lecture indispensable pour comprendre les enjeux de la transition énergétique et ses conséquences sur notre quotidien. Restez connectés pour découvrir les implications de cette réforme et identifier les stratégies à adopter face à cette nouvelle donne.

Le bonus écologique en 2024 : des changements significatifs

En 2024, le bonus écologique subit d’importantes modifications. Le montant de l’aide est réduit pour une partie de la population française, notamment les plus aisés, passant de 5.000 à 4.000 €.

Toutefois, il reste inchangé pour les ménages les moins fortunés qui continuent de bénéficier d’un bonus renforcé à 7.000 €. Par ailleurs, le bonus sur les voitures particulières et les camionnettes d’occasion est supprimé, tout comme celui accordé aux entreprises lors de l’achat de voitures neuves. Ces nouvelles règles sont entrées en vigueur le 14 février suite à la publication du décret n°2024-102.

Qui perd le plus avec la réduction du bonus écologique en 2024

Modification du seuil de revenu pour l’éligibilité au bonus écologique

Une autre modification notable concerne le critère de revenu fiscal de référence par part, qui détermine l’éligibilité au bonus écologique. Désormais, la « frontière » n’est plus fixée à 14.089 € mais à 15.400 €. Cette nouvelle règle, entrée en vigueur le 14 février, modifie donc les conditions d’accès à cette aide financière.

Lire aussi :  Changements en 2024 : Innovations majeures dans le secteur automobile

Toutefois, si vous avez passé commande avant cette date, les anciennes règles plus avantageuses s’appliqueront à condition que votre véhicule soit livré avant le 15 mai 2024. Ces ajustements visent à rendre l’aide plus accessible à un plus grand nombre de ménages, tout en tenant compte des réalités économiques actuelles. Il est donc important pour les acheteurs potentiels de vérifier les dernières conditions d’éligibilité afin de maximiser les avantages du bonus écologique.

L’éco-score : un critère déterminant pour l’obtention du bonus écologique

Depuis le 15 décembre 2023, l’éligibilité au bonus écologique est également conditionnée par l’éco-score du véhicule. Cet indicateur environnemental, basé sur le bilan carbone de la production du véhicule, a réduit la liste des modèles pouvant bénéficier de cette aide. De plus, une nouvelle exigence stipule que les véhicules doivent être fabriqués en Europe pour prétendre à ce bonus. Cette mesure pourrait avoir des conséquences significatives sur le marché automobile, favorisant potentiellement les constructeurs européens.

Cette récente modification a suscité des réactions mitigées de la part des constructeurs et des consommateurs, certains saluant l’accent mis sur l’impact environnemental tandis que d’autres expriment des préoccupations concernant la disponibilité et le coût des véhicules éligibles. Néanmoins, cette évolution marque un pas supplémentaire vers la promotion de la durabilité et de la production locale dans le secteur automobile européen.

Copilot est un site indépendant d'actualités et d'informations. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités.

Avatar photo
Raphaël Benidou